Accueil du site > Le Comité de Quartier > Petite histoire des Comités de Quartier

Petite histoire des Comités de Quartier

Un Comité de quartier est une association à but non lucratif (loi 1901), servant d’interlocuteur entre les habitants d’un quartier et les élus locaux. Son champ d’activité concerne toutes les questions d’intérêt général en lien avec l’amélioration directe du cadre de vie : aménagement, circulation, propreté, animation... Les comités de quartier n’existent pas systématiquement dans toutes les villes de France et leur nom peut différer d’une ville à l’autre suivant le contexte de leurs créations (Comité d’intérêt local CIL, à Toulon ou Lyon, Comité d’intérêt de quartier CIQ, à Marseille ou Épinal, Associations d’habitants ailleurs...)

Si leur organisation, rôle et activités peuvent différer d’un quartier ou d’une ville à l’autre, Ils contribuent directement à la question de la démocratie participative et peuvent tenir un rôle politique de revendication, de proposition, et d’action. Ils sont parfois aussi des lieux d’éducation populaire proposant la participation des citoyens à l’élaboration des décisions qui les concernent.

A Roubaix, les luttes urbaines pour un habitat décent sont à l’origine des Comités de Quartier créés autour de 1970. Ce syndicalisme est ici issu de la lutte des mouvements catholiques sociaux contre l’habitat insalubre en courées. La naissance à Roubaix en 1943 du premier Comité Interprofessionnel du Logement (CIL) à l’origine du 1% patronal a précipité l’engagement de militants JOCistes et d’ACO en faveur de cette grave question sociale. Les femmes jouèrent à Roubaix un rôle de premier plan, notamment celles dont le statut social de “mère au foyer” barrait l’accès aux formes traditionnelles du syndicalisme ouvrier. Le colloque sur les courées de 1969 et la création de l’Atelier Populaire d’Urbanisme de l’Alma-Gare (APU) représente l’apogée locale du mouvement des luttes urbaines comme le montre ce documentaire : « quand les habitants prennent l’initiative ».

C’est donc dans le quartier de l’Alma qu’une nouvelle forme de concertation habitante verra le jour. Ayant pour objet le “quartier” et dépassant progressivement la stricte revendication d’un logement décent, celle-ci réclame à l’État les moyens d’une amélioration des conditions de vie quotidienne (équipements, travailleurs sociaux “habitants, etc). L’aventure de l’APU Alma-Gare aura un retentissement international lors du carrefour “Vie de quartier et développement de la vie associative” tenu à Roubaix le 2 juin 1979 dont le compte rendu fait office d’acte de naissance des Comités de Quartier. En 1988, les Comités de quartier roubaisiens ont été réunis par une association appelée Association Inter-quartier de Roubaix (A.I.R) dissoute en 2008.

Dans cette ville souvent qualifiée de plus pauvre de France, devenue aujourd’hui emblématique de la « politique de la ville », les comités de quartiers sont subventionnés par un fonds appelé « Moyens Propres aux Habitants" (cofinancé par la Ville et la Région Nord-Pas-de-Calais) et sollicitent également des moyens publics divers.

On peut citer comme association dite Comité de quartier, à Roubaix :

- le comité de quartier Fresnoy-Mackellerie, le premier comité créé à Roubaix en novembre 1977 dont voici le premier journal daté de 1979 :

PDF - 7.3 Mo
journal du Comité de Quartier Fresnoy-Mackellerie 1979

- le comité de quartier Epeule Alouette Trichon
- le comité de quartier ECHO (Entrepont, Cartigny, Hutin, Oran)
- le comité de quartier Sartel Carihem
- le comité de quartier Justice
- le comité de quartier Pile-Saint-Elisabeth
- le comité de quartier du Nouveau Roubaix
- le comité de quartier de l’Hommelet
- le comité de quartier du Cul de Four
- le comité de quartier des Hauts-Champs
- le comité de quartier de l’Alma (fondateur du mouvement dans les années 70, a fermé ses portes faute de moyens, et suite à un incendie)

Si vous voulez en savoir plus, consultez notre rubrique RESSOURCES DOCUMENTAIRES : sur les Comités de Quartier

Publié le lundi 29 octobre 2012, par le comité

Répondre à cet article