Accueil du site > Améliorons notre cadre de vie > Aménagement, circulation et propreté > Tour d’horizon du quartier par ICEO

Tour d’horizon du quartier par ICEO

Vous avez sans doute déjà rencontré dans les rues de Roubaix, les équipes de l’association ICEO. Petite particularité pour le quartier du Fresnoy-Mackellerie où l’équipe est composée uniquement de femmes.

Leur principale mission est d’assurer la finition du nettoyage et l’embellissement des rues de Roubaix, car il faut le rappeler , c’est normalement aux habitants d’assurer le nettoyage de leur trottoir. Voilà pour la théorie, mais en pratique comment cela se passe-t-il ? Que pensent les équipes d’ICEO du quartier, à quelles réalités sont-elles confrontées ? L'équipe féminine dédiée au quartier avec les encadrants
Pour le savoir, le Comité de Quartier du Fresnoy-Mackellerie a rencontré l’équipe encadrante d’ICEO, Monsieur BENSALEM, agent de maîtrise, et Monsieur EL HACHEMI, responsable du secteur Fresnoy-Mackellerie.
- Quels constats pouvez vous faire sur le quartier ?
De manière générale, nous constatons une augmentation d’actes d’incivilités.
- Selon vous, quels sont les « points noirs » ?
Sur le quartier du Fresnoy-Mackellerie plusieurs lieux sont propices aux dépôts clandestins. Les lieux identifiés sont l’angle de la rue de Naples et de la rue de Cuvier, rue de l’Ouest au niveau des jardins familiaux, rue de Rome, l’angle des rues Favreuil et Bourgelat. Régulièrement des dépôts de gravats sont déposés rue du Danemark ainsi qu’en face du « Point P » rue de la Mackellerie. En ce qui concerne la rue de Mouvaux, nous constatons que les poubelles de LMH sont déposées beaucoup trop tôt sur la voie publique. Il y a également les véhicules « ventouses » sur les parkings de LMH. La rue de Mouvaux est une rue très passante, et pour effectuer une action « décrassage » il faudrait un arrêté municipal pour interdire le stationnement durant cette opération. Il y a également le problème des cartons qui sont mis par les commerçants. Il faut rappeler que les commerçants doivent avoir un contrat avec Esterra sinon, ils n’ont pas le droit de jeter sur les trottoirs.

P.-S.

Quoi de neuf depuis l’interview ?
- Amélioration : Bravo aux jardins familiaux, tout est nickel et pas de sac qui traine !
- Ce qui ne change pas, la rue de Mouvaux : les cartons des commerçants trainent dans la rue, on les trouve tous les jours y compris ceux de Tourcoing qui déposent côté Roubaix !

Publié le dimanche 1er février 2009, par le comité

Répondre à cet article