Accueil du site > Améliorons notre cadre de vie > Vous avez la parole ! > Témoignages, Spécial propreté

Témoignages, Spécial propreté

« HABITANT LE QUARTIER,

je voudrais dénoncer à mon tour les incivilités commises dans des lieux que nous fréquentons tous les jours puisque nous y habitons.

Un certain nombre d’habitants respectent des règles (le plus souvent imposées par la mairie) permettant de vivre dans un cadre qui serait autant que possible agréable, sain et sécurisé. Pourquoi ne peuvent-ils jouir simplement de leurs efforts collectifs ?

Quelle est l’implication de la mairie ? Les poubelles publiques sont déjà assez nombreuses, des sacs à déjections canines sont disponibles à certains endroits (souvent vides), des zébras et autres indications visibles interdisant certains stationnements existent aussi ; un peu de sensibilisation également... Des moyens sont mis en œuvre, mais cela suffit-il pour changer des comportements ?

Malheureusement non. Car trop peu de ces dispositifs sont suivis d’une conséquence pour les personnes concernées. Conséquence positive ou négative d’ailleurs. Je suis loin d’être un défenseur de la répression, bien au contraire. Mais si c’est l’unique moyen que notre société souhaite mettre en œuvre pour contrôler les comportements, qu’elle tienne ses engagements vis à vis des fautifs ce serait les tenir également pour les personnes conscientes de s’engager pour le bien de la communauté.

D’autres projets, d’éducation à long terme notamment pourrait être envisagé. Car la situation (propreté, sécurité routière, respect et convivialité) risque un jour d’échapper à tout le monde, aux habitants comme à nos administrés. »

"VÉHICULES VENTOUSES, COUP DE GUEULE !

Dans le cadre des balades propreté dans le quartier Fresnoy-Mackellerie auxquelles ont pris part des habitants, des membres du Comité de Quartier, des conseillers de quartiers ouest et des représentants de la mairie de quartier, il a été constaté dans l’ensemble des rues visitées un nombre important de véhicules ventouses qui occupent l’espace public au détriment des utilisateurs de la voirie.

Ces véhicules, avec assurances périmées, sans plaques d’immatriculations, sur crics, avec une ou plusieurs roues manquantes, accidentés, épaves, véhicules désossés, remorques, camionnettes, qui restent en stationnement abusif sur le domaine public, peuvent faire l’objet d’enlèvement par la fourrière après constatation par les forces de l’ordre. Il en est de même pour les voitures faisant l’objet de garage à ciel ouvert qui risquent un procès-verbal.

D’autre part, aucune place de stationnement ne peut être réservée par des poubelles, plots, pneus ou de toutes autres façons sur les voies publiques.

Les rues de notre quartier ne doivent pas devenir la propriété de gens non respectueux de la loi. La liberté de certains s’arrête là où commence la gêne pour les autres. » Les riverains peuvent s’adresser à VIVACITE (03.20.89.41.80) ou à la Mairie de Quartier (03.20.28.10.40)

« PROPRETÉ DANS LE QUARTIER...

une situation qui nous échappe, donc désespérante. Ceux qui ne respectent même pas les panneaux, rappel à l’ordre de cette propreté sont sans respect de la République.

Où sont les acquis de nos parents, voire grands parents qui se sont battus pour ces acquis obtenus et maintenant bafoués par des personnes qui ne respectent qu’une loi, la leur !

À quand le respect de la Loi pour le bien des personnes conscientes de la communauté. Réagir c’est agir. »

Publié le mardi 9 avril 2013, par le comité

Répondre à cet article