Accueil du site > Améliorons notre cadre de vie > Aménagement, circulation et propreté > La Sécurité Sociale menacée

La Sécurité Sociale menacée

Pour 2010 les seules économies proposées pour résorber le déficit de la sécu reposeront sur les seuls assurés : hausse du forfait hospitalier et déremboursement de médicaments.

Ces mesures sont imposées alors que les dépenses de santé ont ralenti et que dans un contexte de recettes normales le déficit de la branche maladie aurait été proche de 2 milliards d’euros, donc loin des 11 Milliards annoncés pour cette année 2009.

Le poste des exonérations sociales sera maintenu au même niveau, notamment les exonérations non compensées. Les employeurs seront ainsi exonérés de 30 milliards d’euros de cotisations sociales sans contrepartie, ce qui portera le déficit pour 2010 à 38,8 milliards d’euros.

La Sécurité Sociale vit aujourd’hui à crédit et ne rien faire c’est la condamner à court terme

Publié le lundi 21 décembre 2009, par le comité

Vos commentaires

  • Le 15 mars à 07:07, par arielle En réponse à : La Sécurité Sociale menacée

    Les experts ne sont plus surpris, mais le symbole est toujours fort. Le gouvernement estime que pour la première fois en dix-huit ans, l’excédent de sécurité sociale devrait être positif en 2019, selon lequel un projet de loi sur le financement de la sécurité sociale a été adopté à la fin du mois de septembre. Le gouvernement profite de cette situation pour ne pas compenser une partie des exonérations de cotisation. Et cela a eu beaucoup d’impact sur les travailleurs, même si nous ne l’avons pas vu directement. Peut-être aussi les cas de salons de beauté, comme nous avons pu le voir sur https://institutdebeauteparis.jimdofree.com/ par exemple, compte tenu de la forte diminution de la clientèle. Mais heureusement, quand ils voient leur professionnalisme, les habitués sont toujours là.

Répondre à cet article